canal du nord Index du Forum
 
 S’enregistrerS’enregistrer 


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

une bonne nouvelle

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    canal du nord Index du Forum -> canal du nord -> Seine-Nord
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
henri
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 57
Localisation: din l'nord
Masculin

MessagePosté le: Jeu 10 Aoû - 11:17 (2017)    Sujet du message: une bonne nouvelle Répondre en citant


A l’origine, il y a cette petite musique, lancinante et de moins en moins sourde depuis que la Cour des comptes a débusqué un «dérapage» de 8 milliards d’euros du précédent gouvernement. Plus de sous donc. En tous cas plus autant à consacrer aux grands projets d’infrastructures. C’est le sens de la « pause » évoquée par Emmanuel Macron samedi, lors de l’inauguration de la ligne à grande vitesse Paris-Rennes. «Le combat que je souhaite engager pour les années à venir, c’est celui des transports du quotidien, c’est celui de l’ensemble des mobilités prioritaires à mes yeux», a-t-il dit, ajoutant qu’il n’entendait pas «relancer de grands projets nouveaux ». Dans le viseur, les coûteuses LGV. Mais certains pointent aussi Seine-Nord, le barreau fluvial entre la région parisienne et l’Escaut avec ses 4,5 milliards d’euros.

Jeudi matin, c’est Nicolas Hulot qui a confirmé que certains grands projets de transports allait être réétudiés : « Nous allons faire une pause et voir au cas par cas ». Jeudi après-midi, Le sénateur du Pas-de-Calais Jean-François Rapin posait la question clairement à la ministre des Transports : « Pouvez vous nous confirmer le calendrier et l’engagement de l’Etat (1,1 milliard d’euros sur les 4,5 milliards totaux) ? ». Et Elisabeth Borne de répondre, tout aussi clairement: « Il y a eu des promesses faites sans vision d’ensemble. L’addition des engagements pris ne passe pas dans la trajectoire des dépenses publiques. Le président a décidé une pause en attendant une loi de programmation quinquennale équilibrée ». Une position qu’elle avait déjà prise dans une interview donnée aux Echos.

Une pause, ça n’est pas encore un enterrement de première classe. Mais les signaux sont suffisamment écarlates pour que tout ce que les Hauts-de-France compte d’élus et de personnalités montent en défense du Canal, un projet de plus de 20 ans qui n’en est pas à son premier coup d’arrêt.

On finirait par les croire
« Ce projet on en a besoin, ce n’est pas un projet pour nous faire plaisir. Il fera du bien à l’économie, au port de Dunkerque. »

Principal contributeur du côté des collectivités locales avec 350 millions d’euros mis sur la table, le président de région Xavier Bertrand est monté jeudi au créenau: « Ce projet on en a besoin, ce n’est pas un projet pour nous faire plaisir ce projet, il ne sort pas du chapeau d’un magicien. Je dis à l’État : pas d’excuse, pas de pretexte. On accélère maintenant, c’est un projet d’interet général ». Jean-René Lecerf, président du conseil départemental du Nord qui a rencontré Emmanuel Macron hier ne masquait pas son « inquiétude, voire son pessimisme ».

Dans l’Arrageois, c’est la colère qui prédomine. Philippe Rappeneau, « s’insurge », Catherine Génisson rappelle que « tout retard dans le début de réalisation du projet pourrait interroger l’intervention de l’Europe ». Même le néo-député Modem Bruno Duvergé parle de « douche froide ». Et Gérald Darmanin ? Le ministre indiquait dans la Voix du Nord à son arrivée à Bercy : « Que chacun se rassure, le gouvernement confirmera l’enveloppe budgétaire ». Nous avons sollicité le ministre des comptes publics jeudi. Sans succès.

Vice-présidente du conseil régional chargée notamment des fonds européens, Valérie Létard juge sévèrement l’éventualité d’un report, voire d’un abandon. « «L’annonce d’une « pause » et du renvoi du projet à des prochaines « Assises de la mobilité », comme si ce projet était encore à préfigurer, constitue une annonce catastrophique, contraire à l’engagement pris par le Président de la République sur l’irréversibilité du Canal Seine Nord Europe en avril dernier. Il ne peut pas être une variable d’ajustement budgétaire, dans une approche à court terme et sans vision. Chaque année supplémentaire d’attente et de tergiversation nous fait perdre une tranche de son financement européen. Elle fragilise l’équilibre financier du projet et le met définitivement en péril. C’est inacceptable pour notre région, mais pour la place de la France en Europe ».

Pour les habitants, un grand soulagement, ils en veulent et ils y croient dur comme fer que ça va ramener du travail, au étrangers surement, tous les transporteurs maritime étrangers sont déjà équipé avec le matériel pour transporter de grandes quantité, en France tous les petits mariniers pourront aller pointer chez "fout rien", leur matériel ne vaudra plus un radis et plus de boulot.


https://www.facebook.com/sosvillage.ytres


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 10 Aoû - 11:17 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
henri
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 57
Localisation: din l'nord
Masculin

MessagePosté le: Jeu 10 Aoû - 11:18 (2017)    Sujet du message: une bonne nouvelle Répondre en citant

henri a écrit:

A l’origine, il y a cette petite musique, lancinante et de moins en moins sourde depuis que la Cour des comptes a débusqué un «dérapage» de 8 milliards d’euros du précédent gouvernement. Plus de sous donc. En tous cas plus autant à consacrer aux grands projets d’infrastructures. C’est le sens de la « pause » évoquée par Emmanuel Macron samedi, lors de l’inauguration de la ligne à grande vitesse Paris-Rennes. «Le combat que je souhaite engager pour les années à venir, c’est celui des transports du quotidien, c’est celui de l’ensemble des mobilités prioritaires à mes yeux», a-t-il dit, ajoutant qu’il n’entendait pas «relancer de grands projets nouveaux ». Dans le viseur, les coûteuses LGV. Mais certains pointent aussi Seine-Nord, le barreau fluvial entre la région parisienne et l’Escaut avec ses 4,5 milliards d’euros.

Jeudi matin, c’est Nicolas Hulot qui a confirmé que certains grands projets de transports allait être réétudiés : « Nous allons faire une pause et voir au cas par cas ». Jeudi après-midi, Le sénateur du Pas-de-Calais Jean-François Rapin posait la question clairement à la ministre des Transports : « Pouvez vous nous confirmer le calendrier et l’engagement de l’Etat (1,1 milliard d’euros sur les 4,5 milliards totaux) ? ». Et Elisabeth Borne de répondre, tout aussi clairement: « Il y a eu des promesses faites sans vision d’ensemble. L’addition des engagements pris ne passe pas dans la trajectoire des dépenses publiques. Le président a décidé une pause en attendant une loi de programmation quinquennale équilibrée ». Une position qu’elle avait déjà prise dans une interview donnée aux Echos.

Une pause, ça n’est pas encore un enterrement de première classe. Mais les signaux sont suffisamment écarlates pour que tout ce que les Hauts-de-France compte d’élus et de personnalités montent en défense du Canal, un projet de plus de 20 ans qui n’en est pas à son premier coup d’arrêt.

On finirait par les croire
« Ce projet on en a besoin, ce n’est pas un projet pour nous faire plaisir. Il fera du bien à l’économie, au port de Dunkerque. »

Principal contributeur du côté des collectivités locales avec 350 millions d’euros mis sur la table, le président de région Xavier Bertrand est monté jeudi au créenau: « Ce projet on en a besoin, ce n’est pas un projet pour nous faire plaisir ce projet, il ne sort pas du chapeau d’un magicien. Je dis à l’État : pas d’excuse, pas de pretexte. On accélère maintenant, c’est un projet d’interet général ». Jean-René Lecerf, président du conseil départemental du Nord qui a rencontré Emmanuel Macron hier ne masquait pas son « inquiétude, voire son pessimisme ».

Dans l’Arrageois, c’est la colère qui prédomine. Philippe Rappeneau, « s’insurge », Catherine Génisson rappelle que « tout retard dans le début de réalisation du projet pourrait interroger l’intervention de l’Europe ». Même le néo-député Modem Bruno Duvergé parle de « douche froide ». Et Gérald Darmanin ? Le ministre indiquait dans la Voix du Nord à son arrivée à Bercy : « Que chacun se rassure, le gouvernement confirmera l’enveloppe budgétaire ». Nous avons sollicité le ministre des comptes publics jeudi. Sans succès.

Vice-présidente du conseil régional chargée notamment des fonds européens, Valérie Létard juge sévèrement l’éventualité d’un report, voire d’un abandon. « «L’annonce d’une « pause » et du renvoi du projet à des prochaines « Assises de la mobilité », comme si ce projet était encore à préfigurer, constitue une annonce catastrophique, contraire à l’engagement pris par le Président de la République sur l’irréversibilité du Canal Seine Nord Europe en avril dernier. Il ne peut pas être une variable d’ajustement budgétaire, dans une approche à court terme et sans vision. Chaque année supplémentaire d’attente et de tergiversation nous fait perdre une tranche de son financement européen. Elle fragilise l’équilibre financier du projet et le met définitivement en péril. C’est inacceptable pour notre région, mais pour la place de la France en Europe ».

Pour les habitants, un grand soulagement, ils en veulent et ils y croient dur comme fer que ça va ramener du travail, au étrangers surement, tous les transporteurs maritime étrangers sont déjà équipé avec le matériel pour transporter de grandes quantité, en France tous les petits mariniers pourront aller pointer chez "fout rien", leur matériel ne vaudra plus un radis et plus de boulot.

https://www.facebook.com/sosvillage.ytres


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:41 (2017)    Sujet du message: une bonne nouvelle

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    canal du nord Index du Forum -> canal du nord -> Seine-Nord Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2010 phpBB Group
-- Template created by dav.bo=> Dbstyle --
-- Design By Miss Kay © 2010 --